RAPPORT DE MONITORING DE VIOLATIONS DES DROITS DES PRISONNIERS RECENSE PAR ACAT-BURUNDI DE JANVIER A MARS 2022

Au cours de ce trimestre (janvier, février et mars 2022) concerné par le présent rapport, ACAT BURUNDI a continué à observer des cas des violations des droits des personnes privées de liberté détenues dans les établissements pénitentiaires des provinces de Bubanza, Bujumbura Mairie (Prison Mpimba), Bururi, Muyinga, Ruyigi, Rutana, Gitega, Muramvya, Ngozi et Rumonge.

Les violations observées dans ces différentes prisons sont notamment des cas de traitements inhumains et dégradants constitutifs d’actes de torture, les difficultés liées aux soins de santé, l’Insuffisance alimentaire ainsi que d’autres violations surtout dues à surpopulation carcérale.

Des détenus affiliés au parti au pouvoir, le CNDD-FDD déguisés dans ce qu’ils ont dénommés « comité de sécurité » agissant en complicité avec l’administration pénitentiaire et la police assurant la garde des prisons sont toujours pointés du doigt comme étant les présumés auteurs de ces violations.

Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring de violations des droits des prisonniers recensé par Acat-Burundi pour janvier à mars 2022

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.