DISCOURS PRONONCE A L’OCCASION DE LA REMISE DU PRIX A Me Armel NIYONGERE PAR LA FONDATION ACAT LE 18/11/2021 A PARIS EN FRANCE

Vues : 0

Armel Niyongere, lors de la remise du prix Engel-Du Tertre, à Paris, le 18 novembre. – Louis Linel – ACAT-France

Mesdames et Messieurs les membres du Comité de suivi de la Fondation ACAT Distingués invités, Mesdames et Messieurs, A l’occasion de cette journée de remise du Prix de droits humains Engel-Du Tertre 2020 de la Fondation ACAT pour la dignité humaine et au nom des membres de l’Association ACAT-BURUNDI, permettez-moi de remercier sincèrement la Fondation ACAT pour la dignité humaine ainsi que les Grands Donateurs de la Fondation de nous avoir honoré en nous décernant ce prestigieux prix.

Ce prix est d’une haute importance pour moi et pour l’association ACAT-Burundi que je dirige. Il constitue une reconnaissance et un encouragement inestimables pour le travail que nous menons au Burundi depuis plusieurs années dans un contexte délétère de violations massives des droits de l’homme. En effet, les autorités n’ont rien ménagé pour nous diaboliser et nous discréditer.

Personnellement, j’ai été qualifié de putschiste et un mandat d’arrêt a été lancé à mon égard, simplement parce que je me suis opposé à la violation de l’Accord d’Arusha et de la constitution en 2015, occasionnée par le troisième mandat illégal de feu président Pierre Nkurunziza. Puis, le même sort est réservé à 11 autres compatriotes défenseurs des droits humains pour la même action menée ensemble.

Ma joie est donc immense en recevant ce prix. Je le dédie à toutes les victimes de la barbarie et de l’impunité en cours au Burundi depuis 2015.

Lire l’intégralité du discours

Lire également à propos du prix

Publié dans Prix | Laisser un commentaire

ACAT-BURUNDI

Vues : 0

Publié dans Prix | Laisser un commentaire

DECLARATION DE L’ACAT-Burundi SUR LA MALTRAITANCE DES DETENUS AVEC LA COMPLICITE DE L’ADMINISTRATION PENITENTIAIRE (rôle des capitas)

Vues : 0

Toute communauté a besoin d’une représentation pour une meilleure organisation et pour la défense des intérêts communs. La population carcérale du Burundi qui vit dans les conditions les plus précaires qui sont d’ailleurs en deçà des conditions légalement admises a beaucoup plus besoin d’une certaine organisation pour parvenir à trouver des dénouements aux problèmes qui la hante.
Malgré cette nécessité, l’administration pénitentiaire met les bâtons dans les roues en imposant aux prisonniers une représentation de son choix guidé par des intérêts égoïstes ou des sollicitations politiciennes.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de la déclaration :
Déclaration de l’Acat-Burundi sur la maltraitance des détenus avec la complicité de l’administration pénitentiaire(rôle des capitas)

Publié dans Nouvelles, Rapports | Laisser un commentaire

RAPPORT DE MONITORING DES VIOLATIONS ET ATTEINTES AUX DROITS DE L’HOMME RECENSE PAR ACAT POUR OCTOBRE 2021

Vues : 0

Le mois d’octobre 2021 couvert par le présent rapport reste caractérisé par de violations graves des droits de l’homme comme les périodes précédentes. Le phénomène récurrent des corps sans vie découverts dans divers endroits comme les rivières, les buissons puis enterrés hâtivement par des responsables administratifs met en exergue une complicité présumée des hautes autorités avec les criminels.
Des actes de criminalités liés aux assassinats déguisés en suicide où des corps sans vie sont retrouvés suspendus sur des arbres, les uns avec des jambes touchants le sol, d’autres sans aucune blessure pouvant être occasionné par la corde avec laquelle la victime aurait utilisée pour se donner la mort, et des enlèvements à grande échelle se sont faits remarqués au cours de ce mois d’octobre 2021.
Ce qui inquiète le plus, c’est que tous ces crimes non revendiqués sont suivis d’un silence ou d’affirmations gratuites des autorités administratives et judiciaires arguant que les victimes se sont suicidées avant de diligenter des enquêtes indépendantes afin de connaître les mobiles de ces crimes ainsi que leurs auteurs présumés.

Concernant la période couverte par le présent rapport trente-six (36) cas d’assassinats, treize (13) cas d’enlèvements, seize (16) cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales ainsi que neuf (9) cas d’atteintes à l’intégrité physique, ont pu être répertoriés.

Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring des violations des droits humains et atteintes aux droits de l’homme recensé par Acat-Burundi pour octobre 2021

Publié dans Rapports | Laisser un commentaire

DECLARATION DE L’ACAT- BURUNDI A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA LUTTE CONTRE LA PEINE DE MORT

Vues : 0

A l’occasion de la journée mondiale de la lutte contre la peine de mort, célébrée le 10 octobre de chaque , l’ACAT- Burundi œuvrant pour la promotion et la protection des droits humains en général et la lutte contre la torture et la peine de mort en particulier, voudrait se joindre aux organisations abolitionnistes du monde entier pour célébrer cette journée.

En effet, La Déclaration universelle des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1948, reconnaît à chaque individu le droit à la vie (article 3) : « Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne ».

Le monde renonce progressivement aux exécutions judiciaires car depuis 1979, plus de 70 pays ont aboli la peine capitale pour tous les crimes ou pour les crimes de droit commun seulement. Plus de 140 nations ont aboli la peine de mort en droit ou en pratique, et seule, une poignée de gouvernements procèdent encore à des exécutions chaque année.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de la déclaration :
Déclaration de l’Acat-Burundi à l’occasion de la journée internationale contre la peine de mort

Publié dans Nouvelles | Laisser un commentaire

RAPPORT DE MONITORING DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS RECENSE PAR ACAT-BURUNDI POUR SEPTEMBRE 2021

Vues : 0

Concernant la période couverte par le présent rapport quarante-trois (43) cas d’assassinats cinq (5) cas d’enlèvements, cinquante (50) cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales ainsi que cent quarante (140) cas d’atteintes à l’intégrité physique ont pu être répertoriés.

Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring des violations et atteintes aux droits de l’homme recensé par Acat-Burundi pour septembre 2021

Publié dans Rapports | Laisser un commentaire