APPEL A UNE REPONSE FACE AU NON-RESPECT REPETE DU DROIT A L’ALIMENTATION DANS LES PRISONS 

Ces derniers temps, ACAT-BURUNDI et d’autres intervenants ne cessent de dénoncer les carences répétitives des denrées alimentaires au sein des prisons du Burundi. Cette rupture avait été observée dans le passé mais dans un temps relativement court, mais ces derniers temps l’allure devient de plus en plus inquiétante étant donné que des semaines voire des mois peuvent s’écouler sans que les prisonniers ne reçoivent le colis alimentaire tel que stipulé dans le Règlement d’Ordre Intérieur des prisons de 2017 en vigueur.
Face à ce problème, les autorités pénitentiaires restent indifférentes. Elles ne fournissent pas des explications y relatives ni aux médias qui les contactent, ni aux prisonniers qui sont les premières victimes de cette situation.
Devant ces conditions miséreuses dans lesquelles vivent les détenus, ACAT – BURUNDI voudrait encore une fois dénoncer cette maltraitance tout en rappelant les obligations légales et réglementaires de l’Etat du Burundi.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de la déclaration :
Appel à une réponse face au non respect répété du droit à l’alimentation dans les prisons du Burundi

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.