MISE A JOUR DE L’ENQUÊTE MENEE PAR ACAT-BURUNDI SUR LA LENTEUR OBSERVÉE DANS LE TRAITEMENT DES DOSSIERS DES PRISONNIERS POLITIQUES


Acat-Burundi effectue par la présente une mise à jour de l’enquête menée sur la lenteur observée dans le traitement des dossiers des prisonniers politiques.

Cette enquête menée par ACAT-BURUNDI dans différents établissements pénitentiaires a montré que ces maisons d’arrêts regorgent encore des détenus acquittés, ceux qui ont bénéficié de la grâce présidentielle et ceux qui ont purgés leurs peines.
Les discours des autorités du Ministère de la Justice en l’occurrence la Ministre de la Justice lorsqu’elle a ordonné aux magistrats de vider tous les arriérés judiciaires surtout en matière pénale n’ont pas eu d’effets pour cette catégorie de prisonniers exclusivement constitués des détenus poursuivis pour des crimes à caractère politique.
ACAT-BURUNDI a également constaté que ces prisons abondent des détenus qui viennent de passer plus de quatre ans en détention préventive et d’autres qui ont interjetés appel il y a de cela quatre ans sans que leurs affaires ne soient entendues par la juridiction d’appel.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de l’enquête :
Mise à jour de l’enquete menée par Acat- Burundi sur la lenteur observée dans le traitement des dossiers des prisonniers politiques

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *