RAPPORT DE MONITORING DES VIOLATIONS DES DROITS DES PRISONNIERS RECENSE POUR AVRIL A JUIN 2022

ACAT-BURUNDI a fait une documentation sur les violations des droits humains des personnes privées de libertés en général et ceux poursuivis pour des crimes à caractère politique en particulier durant les mois concernés par ce rapport.
Dans le présent rapport, ACAT-BURUNDI se focalise sur les traitements inhumains et dégradants constitutifs d’actes de torture dont sont victimes les prisonniers en général et en particulier ceux poursuivis pour des crimes à caractère politique, la problématique liée aux soins des détenus, l’insuffisance alimentaire, le non-respect des décisions judiciaires et détentions arbitraires ainsi que la surpopulation carcérale.
ACAT-BURUNDI se réjouit de la réouverture des visites dans les prisons qui étaient interdites sur ordre de la Direction Générale des affaires pénitentiaires, il y a environ deux ans pour éviter la propagation de la covid-19. En effet, la mise en œuvre de cette mesure a connu des lacunes, ACAT-BURUNDI avait plaidé pour la levée de cette mesure jugée non efficace.
Veuillez trouver l’intégralité du rapport en bas:
Rapport de l’Acat-Burundi sur le monitoring des violations des droits des prisonniers pour Avril – Juin 2022

Ce contenu a été publié dans Nouvelles, Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.