CAMPAGNE DE L’ACAT-BURUNDI POUR LE DESENGORGEMENT DES PRISONS AU BURUNDI

JOUR 1

Le monitoring des violations des droits des prisonniers en général et ceux des prisonniers politiques en particulier que l’Action des Chrétiens pour l’Abolition de la torture au Burundi (ACAT – BURUNDI) a pris l’initiative de mener et dont les rapports et articles y relatifs sont publiés chaque mois, a montré que tous les établissements pénitentiaires du Burundi connaissent un sérieux problème de surpopulation. L’effectif des détenus dépasse largement la capacité d’accueil des prisons. Les conséquences sont énormes surtout dans le contexte actuel de crise pandémique du CORONA- VIRUS.
Constatant ces défis et les conséquences qu’ils engendrent dans la vie quotidienne du détenu, ACAT-BURUNDI a décidé de mener une campagne médiatique de cinq jours successifs pour exposer à fond le problème pour éveiller la conscience des décideurs et des différents intervenants dans le secteur afin que les détenus en détresse puissent trouver un répit.
Des sujets comme état des lieux sur les effectifs des détenus dans les prisons, position du droit positif burundais au sujet de la détention préventive et aux peines alternatives, conséquences de la détention sur l’économie, effets de la surpopulation carcérale sur la santé seront abordés durant cette campagne.
Pendant cette campagne, Il ne s’agira pas seulement de montrer les défis, mais des solutions seront également proposées pour apporter notre contribution à la recherche de la solution à ce problème qui hante la population carcérale afin que celle – ci puisse améliorer les conditions de détention.

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *