DECLARATION DE L’ACAT- Burundi A L’OCCASION DE LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA LUTTE CONTRE LA PEINE DE MORT, 10 OCTOBRE 2017

A l’occasion de la 15 eme Journée mondiale de la lutte contre la peine de mort en 2017, l’ACAT Burundi voudrait se joindre au monde entier pour se réjouir du pas déjà franchi par les abolitionnistes pour bannir du monde cette peine capitale qui met fin à la vie humaine.
En effet, La Déclaration universelle des droits de l’Homme, adoptée par l’Assemblée générale des Nations Unies en décembre 1948, reconnaît à chaque individu le droit à la vie (article 3) et dispose catégoriquement que « nul ne sera soumis à la torture, ni à des peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants » (article 5).
Le monde renonce peu à peu aux exécutions judiciaires. Depuis 1979, plus de 74 pays ont aboli la peine capitale pour tous les crimes ou pour les crimes de droit commun seulement. Plus de 141 nations ont supprimé la peine de mort en droit ou en pratique, et seule une poignée de gouvernements procèdent à des exécutions chaque année.
Lire l’intégralité de l’article en bas :
DECLARATION DE L’ACAT POUR LA CELEBRATION DE LA JOURNEE CONTRE LA PEINE DE MORT

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *