Des DDHs burundais écrivent à Evariste Ndayishimiye, Président du Sommet des chefs d’Etats de la Communauté Est Africaine (EAC) et Président de la République du Burundi

L’objet de la  lettre,  signée le 17 octobre 2022, est de mettre en application l’Arrêt N°1 de 2020 de la Cour de Justice de la Communauté Est Africaine,  “un gage pour le rétablissement de l’Accord d’Arusha pour la Paix et la Réconciliation au Burundi, la concorde nationale et de l’Etat de droit au Burundi”, selon les 18 organisations signataires, qui  sont pour la grande majorité, membres de l’East African Civil Society Organisations’ Forum (EACSOF) qui a gagné le procès mentionné.

Une  copie a été réservée aux Chefs d’Etat des pays membres de l’EAC à savoir  :  Yoweri Kaguta Museveni, Président de la République de l’Ouganda ; Paul Kagame, Président de la République du Rwanda ; Samia Suluhu Hassan, Président de la République Unie de Tanzanie ; William Ruto, Président de la République du Kenya ; Salva Kir Président de la République du Soudan du Sud  et  Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo, Président de la République Démocratique du Congo.

Cliquez sur le lien pour lire  l’intégralité de la lettre

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.