LA HAUT COMMISSAIRE DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L’HOMME INDIGNEE PAR LES PROPOS DE L’AMBASSADEUR DU BURUNDI A NEW YORK

Selon le News.UN.Org, la Haut-Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme, Michelle Bachelet, a jugé jeudi regrettables les propos de l’ambassadeur Albert SHINGIRO concernant le rapport de la Commission d’enquête des Nations Unies sur le Burundi lors d’une réunion de la troisième commission de l’Assemblée générale à New York.

« La déclaration faite par l’Ambassadeur du Burundi, Albert Shingiro, contre le rapport de la Commission d’enquête internationale indépendante créée par le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies est profondément regrettable, tant par son ton que par son contenu », a précisé Madame Bachelet dans un communiqué de presse.
« Et l’attaque personnelle contre le Président de la commission d’enquête, Doudou Diène, le comparant à un participant au commerce des esclaves, était une honte », a-t-elle ajouté.
Mme Bachelet a exhorté le gouvernement du Burundi « à retirer immédiatement cette déclaration incendiaire et à présenter des excuses à M. Diène et aux autres commissaires, ainsi qu’au Conseil des droits de l’homme ».

L’intégralité de l’article : https://news.un.org/fr/story/2018/10/1027552

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *