Rapport de la Coalition pour la Cour Pénale Internationale (CB-CPI) pour le mois de novembre 2017

Dans ce rapport, la Coalition Burundaise pour la cour pénale internationale va, sans nier la part des pourparlers en cours dans la recherche de la paix et la stabilité, montrer l’importance de la poursuite de l’enquête de la CPI sur le Burundi, malgré les critiques qui ont été faites par les présidents de la Tanzanie et de l’Ouganda comme quoi cette décision compromet les efforts déployés par la communauté d’Afrique de l’Est (EAC).
En effet, dans un pays où les violations massives des droits humains sont devenues le lot quotidien des citoyens, la recherche d’une paix durable ne peut logiquement léguer au dernier rang la lutte contre l’impunité qui est plutôt le socle d’une stabilité, de la réconciliation et de la non-répétition des atrocités.
Lire l’intégralité du rapport en bas :
Rapport CB-CPI du mois de Novembre
Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *