DECLARATION DE L’ACAT-BURUNDI SUR L’INCENDIE SURVENUE DANS LA PRISON DE GITEGA

Dans la matinée du 07 décembre 2021, ACAT – BURUNDI a appris avec consternation que la Prison de Gitega était en train de prendre feu et que les dégâts sont énormes en termes de vies humaines et matériels.

Un bilan officiel de 38 morts, dont 12 asphyxiés et 26 morts par brûlures profondes sur un nombre total de 1539 prisonniers a été dressé, quelques heures après, par le vice-président de la République M. Prosper BAZOMBANZA, à la tête d’une délégation des autorités étatiques et judiciaires sur les lieux du drame.

La même délégation gouvernementale, par le biais du vice-président de la République, a précipitamment affirmé que les installations électriques anarchiques sont la cause de l’incendie sans qu’il y ait des enquêtes approfondies pouvant aboutir à des résultats fiables.

ACAT – BURUNDI présente ses condoléances les plus attristées aux familles qui ont perdu les leurs et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

ACAT – BURUNDI déplore la négligence des autorités pénitentiaires dans la prévention de telles catastrophes dans la mesure où, les informations lui parvenues indiquent que la porte principale de la prison est fermée par deux cadenas dont l’un est gardé par la direction de la prison et l’autre par la police pénitentiaire alors que le personnel civil de la prison ne tient pas la garde de nuit.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de la déclaration :
Déclaration de l’Acat-Burundi sur l’incendie survenue dans la prison de Gitega

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.