RAPPORT DE MONITORING DE VIOLATIONS DES DROITS DE L’HOMME AU BURUNDI DE L’ACAT-BURUNDI POUR LE MOIS DE JUILLET 2018

Acat-Burundi ne cesse de mettre à jour les cas de violations des droits de l’homme commis au Burundi et se joint aux autres partenaires pour les porter à la connaissance de l’opinion nationale et internationale.
Ainsi, pour la période couverte par le présent rapport, dix(10) cas d’assassinats, treize(13) cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales, ainsi que onze(11) cas d’atteinte à l’intégrité physique dont 10 cas de torture , ont pu être répertoriés.
En plus des violations comme d’habitude, ACAT – BURUNDI a pu s’enquérir au cours de ce mois de juillet 2018 de la situation des détenus dans les maisons d’arrêts et a constaté que les détenus en général vivent dans des conditions pitoyables et en particulier, un traitement spécial est réservé aux détenus poursuivis pour des infractions à caractère politiques dans certains établissements pénitentiaires. Cette catégorie de détenus n’est pas autorisée à se faire soigner à l’extérieur de la prison ; Ce qui a occasionné la mort d’un détenu de la Prison Centrale de MPIMBA répondant au nom de NKUNZIMANA Ezéchiel en date du 19.07.2018.
Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring sur les violations et atteintes des droits de l’Homme par ACAT BURUNDI au cous du mois de juillet 2018

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *