APPEL DES ORGANISATIONS DE LA SOCIETE CIVILE BURUNDAISE A PROPOS DU DIALOGUE INTERBURUNDAIS

Urgente nécessité d’une relève de la communauté Est-Africaine dans l’organisation du dialogue inter burundais actuellement au point mort

Les organisations de la société civile burundaise se sont adressées au Président de la Commission de l’Union Africaine (AU), Monsieur Moussa Faki Mahamat, et d’autres acteurs clés dans le dialogue inter burundais à savoir le Secrétaire Général des Nations-Unies S.E Monsieur Antonio Guterres, le Président en exercice de l’Union Africaine et Président de l’Egypte S .E Abdel Fatah Al SISSI , S.E Paul KAGAME, Président de la République du Rwanda et Président du Sommet des Chefs d’Etats de la Communauté Est Africaine( EAC) , S.E Yoweri KAGUTA MUSEVENI, Président de la République de l’Ouganda, médiateur dans le conflit burundais ainsi que d’autres chefs d’Etats de la communauté de l’Afrique de l’Est.
Les organisations de la société civile indépendante, signataires de l’appel ,qui luttent pour la justice et le rétablissement de la légalité constitutionnelle et l’Etat de droit au Burundi s’adressent au Président de la Commission Africaine afin qu’il puisse requérir la relève de la Communauté Est Africaine dans l’organisation du dialogue inter Burundais qui est au point mort alors qu’il constitue un préalable ou une condition sine qua none à l’organisation des élections crédibles et transparentes susceptibles de remettre le pays sur les rails de la paix, de la justice et de la démocratie.
Veuillez trouver en attaché l’intégralité de la déclaration :
Appel urgent de la société civile burundaise à propos du dialogue inter burundais

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *