Rapport CB-CPI : Manipulation du système judicaire burundais comme moyen de répression de l’opposition et la population civile

Le rapport pointe du doigt les obstacles à l’indépendance du juge Burundais suite à l’immixtion de l’exécutif et du législatif qui s’est accentué pendant la crise qui secoue le Burundi depuis l’annonce du Président Nkurunziza à briguer un mandat illégal.
Une analyse sur l’indépendance du juge burundais a été faite où il est remarqué un décalage entre l’idéal, les principes et la situation réelle. L’une des causes est un système de séparation des pouvoirs déséquilibré au profit de l’exécutif.
Ce rapport montre le refus délibéré de la part de la justice Burundaise de rendre des jugements équitables et sa contribution dans la répression des partis d’opposition, de la population qui est contre le mandat illégal de Pierre NKURUNZIZA et des défenseurs des droits de l’homme.
Lire l’intégralité du rapport en bas :
Rapport du mois d’août CB CPI

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *