RAPPORT DE MONITORING DES VIOLATIONS DES DROITS DES PRISONNIERS POUR DECEMBRE 2020


Au cours de cette période concernée par ce rapport, nous constatons que les violations des droits humains ne cessent d’être commises même si la maltraitance physique connaît une régression considérable au cours de cette période concernée par ledit rapport.
La détention arbitraire due au non-respect des décisions judiciaires, la surpopulation carcérale ainsi que la négligence dans la mise en œuvre des mesures barrières pour éviter la propagation du COVID 19 sont les principales violations constatées le mois de décembre 2020. Les détenus poursuivis pour des crimes à caractère politique continuent d’être la cible surtout en ce qui concerne la maltraitance physique et la détention arbitraire. Acat-Burundi déplore l’exclusion et le harcèlement à l’endroit des prisonniers politiques comme nous ne cessons pas de le dénoncer.

Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring de violations des droits des prisonniers pour décembre 2020

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *