RAPPORT DE MONITORING DES VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS DE L’ACAT-BURUNDI POUR LE MOIS DE JUIN 2019

« L’intolérance politique de plus en plus grandissante… »


Comme les mois derniers, le mois de juin 2019, a été marqué par un nombre élevé des cas de torture perpétrés par les Imbonerakure avec la complicité de l’administration, la renonciation des autorités du pays de la responsabilité de protéger la population au profit des intérêts du parti au pouvoir devient de plus en plus récurrente.
Nous remarquons également le phénomène d’enrôlement de force de la population au parti au pouvoir le CNDD FDD, les administratifs et les Imbonerakure s’en prennent notamment aux militants du CNL pour qu’ils adhèrent de force au CNDD FDD, ce qui alimente de l’intolérance politique sur terrain qui devient grandissante avec le processus électoral.
Le pouvoir du CNDD FDD a de nouveau appelé la population à faire des manifestations publiques par le biais d’une société civile satellite contre la liberté d’expression en s’attaquant à des médias occidentaux comme la RFI, Acat-Burundi déplore une telle attitude de refus des droits les plus élémentaires, nous sommes également indignés par le discours de haine qui a été vulgarisé à travers tout le pays lors de ces démonstrations.
L’appareil judiciaire continue à couvrir les crimes opérés par des agents de l’administration, du Service National de Renseignement ou des policiers en complicité avec les jeunes IMBONERAKURE en violation de la procédure qui régit la chaine pénale au Burundi.
Au regard de cette situation, les autorités burundaises doivent prendre conscience de la gravité de la situation et fournir un effort pour mettre fin aux récurrentes violations des droits humains.
Ainsi, pour la période couverte par le présent rapport seize (16) cas d’assassinats, trois (3) cas d’enlèvements douze (12) cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales, ainsi que vingt-huit (28) cas d’atteintes à l’intégrité physique dont vingt-six (26) cas de torture, ont pu être répertoriés.
Veuillez trouver en bas l’intégralité du rapport :
Rapport de monitoring de violations des droits de l’homme recensé par Acat-Burundi pour le mois de juin 2019

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *