DECLARATION DE L’ACAT – BURUNDI SUR L’ACTION DE LA SAISINE DES INSTANCES INTERNATIONALES DE PROTECTION DES DROITS HUMAINS


Acat-Burundi a fait une publication sur l’action qu’elle mène de saisine des instances internationales de protection des droits humains. Ces mécanismes sont le Comité contre la Torture (CAT), la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) et le Groupe de travail sur les détentions arbitraires (GTDA).
Acat-Burundi se réjouit du pas déjà franchi et rappelle l’opinion qu’elle a déjà porté devant les différents mécanismes de protection des droits humains des dossiers des victimes qui ont placé leur confiance en elle et ces affaires avancent normalement. Le Gouvernement du Burundi a déjà reçu des correspondances émanant des mécanismes saisis lui demandant de présenter ses moyens de défense, nous saluons le travail effectué par ces mécanismes, nous espérons que c’est l’une des voies pour accéder à une justice impartiale qui nous manque dans notre chère patrie.
ACAT -BURUNDI saisit cette occasion pour encourager encore une fois les victimes et les familles des victimes qui ont subi ou qui continuent de subir des violations des droits humains de conserver les preuves des violations qu’elles ont endurées et de placer leur confiance en elle afin de les aider à recouvrer leurs droits conformément aux traités auxquels le Burundi est parti.

Veuillez trouver en bas l’intégralité de la déclaration :
DECLARATION SUR L’ETAT DES LIEUX DES CAS SOUMIS AUX INSTANCES INTERNATIONALES DE PROTECTION DES DROITS HUMAINS

Ce contenu a été publié dans Nouvelles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *