RAPPORT DE L’ACAT-BURUNDI DE MONITORING DE VIOLATIONS DES DROITS HUMAINS POUR LE MOIS DE MARS 2018

Par la présente, Acat-Burundi publie un rapport de monitoring de violations des droits de l’homme pour la période du mois de mars 2018.
Les principaux cas de violations relevés sont liés au processus de referendum du mois de mai 2018 où le gouvernement a accentué la répression et l’intimidation dans les milieux de l’opposition et de la société civile.
Dans ce présent rapport, Acat-Burundi déplore toujours l’attitude du ministère public dans l’audience publique du 3 avril 2018 du dossier judiciaire de Germain RUKUKI, ex employé et membre de l’Acat-Burundi suite aux innombrables vices de procédure et de fond relevées et à la requête de servitude pénale à perpétuité requise pour Germain Rukuki, ce qui est une honte pour la justice burundaise. Acat-Burundi demande aux juges qui vont statuer de dire le droit et de libérer ce défenseur des droits de l’homme qui est injustement détenu.
Ainsi, pour la période couverte par le présent rapport, 27 cas d’assassinats et de disparitions forcées, 29 cas d’arrestations arbitraires et détentions illégales, 16 cas d’atteinte à l’intégrité physique, ainsi que 1 cas de viol ont pu être répertoriés. Ces cas ne pourront pas être décrits en détails tous, mais quelques cas seront décrits à titre illustratif.
Veuillez lire l’intégralité du rapport en bas :
Rapport de monitoring sur les violations et atteintes des droits de l’Homme répertoriées par ACAT BURUUNDI au cours du mois de mars 2018

Ce contenu a été publié dans Rapports. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *